Les Verts de Veym’ se souviennent avoir sorti Algrange avant de faire une grosse carrière en Coupe de Lorraine. C’était il y a deux ans. Aujourd’hui, ils repiquent au jeu. Avec deux nouveaux visages Méziane Larab et Romain Stochmel.
«Je me souviens en 2006, j’étais dans la tribune. Avec les supporteurs. Et ça m’a donné envie ». Romain Stochmel avait alors seize ans. Aujourd’hui, à dix-huit, il est l’avant-centre d’une équipe rajeunie et toujours aussi pétulante. Le fils du joueur d’Audun va vite, saute haut, provoque en puissance et n’a peur de rien. Il est passé par les cadets fédéraux de Thionville FC avant de rebondir à Veymerange et d’apparaître cette année. C’est lui qui par exemple, lors du 5e tour, a qualifié son équipe à Conflans (Promotion). Entré quelques minutes avant dans des conditions particulières – Veym’ jouait à dix – le grand attaquant a fait un raid gagnant. Prise de balle à cinquante mètres des buts adverses et missile décoché des vingt-cinq mètres. Pour une lucarne qui fait causer, qui a fait date.
La surprise du chef chez le leader de PH, c’est Méziane Larab. A vingt et un ans, Larab sort de nulle part. Il avait fait ses premiers pas à Haute-Yutz avec Abel Bouziouane. Il est passé par le FC Yutz avant de prendre la route du Luxembourg et de Bertrange. De se perdre un peu. Et après Marspich et une blessure, de rebondir à Veymerange sous Bouziouane qui l’a placé dans le couloir droit. « Il va vite, c’est un attaquant reconverti. Il est calme, sécurisant et il a du punch. Pour nous, c’est un atout nouveau, une plus-value, un surplus de fraîcheur », analyse le coach. Larab a déjà mis quelques buts décisifs comme à Florange en Coupe de France ou devant Hannonville par deux fois. Veymerange sort donc deux jokers de sa manche.

PARTAGER