Les Bleus et les Verts se sont mis à la faute. On les revoit jeudi. En championnat et en coupe.

Et voilà que ça craque. Dur de supporter la pression. Mais quand Yutz, le leader, s’incline à dix face à Boulay (1-0), Veymerange, son dauphin, à un point, met aussi un genou à terre à Creutzwald (3-2).
« On est en train de lâcher, peste Michel Deza, le coach des Bleus. On lâche dans la tête. On perd un autre joueur important, J-B. Planel après avoir perdu Abdiche, le dimanche précédent. On s’éparpille au lieu de se souder. Il va falloir vite réagir ». Yutz ira jouer jeudi (15h) à Saint-Avold un match de championnat capital.

A Veymerange, on court deux lièvres à la fois. Avant d’aller à leur tour à Saint-Avold, dimanche (15h), les Verts seront, jeudi, à Bar-le-Duc, engagés dans un très compliqué quart de finale de la Coupe de Lorraine. « Je vais continuer à faire tourner l’effectif », dit Gérald Ghezzi, le coach qui s’était privé de Da Cunha, joueur clé à Creu’. Salier devrait rentrer. Bar qui vient d’étriller Koenigsmacker (0-4), est un leader solide de PH (1 défaite).

PARTAGER