Benjamin Marez (à droite) et Veymerange étaient en promenade ce dimanche. Photo RL
Benjamin Marez (à droite) et Veymerange étaient en promenade ce dimanche. Photo RL

VEYMERANGE – VERDUN: 5-0. Un festival ! Rapidement en tête, Veymerange n’a pas laissé passer l’occasion de battre nettement Verdun (5-0) pour revenir à hauteur du bataillon d’équipes à la deuxième place du classement.

Et un, et deux, et trois zéro ! Après un peu plus de vingt minutes de jeu, le match était déjà fini avec ce score d’anthologie. Avait-il d’ailleurs seulement débuté ?

Les Mosellans de Veymerange n’attendaient en effet pas longtemps pour prendre la mesure de leurs adversaires. Ceux-ci tentaient bien de démarrer en force, mais ils perdaient le ballon que récupérait Dugrillon. Au milieu de trois Verdunois qui voulaient gommer cette erreur, ce dernier lançait admirablement Marez, qui ne laissait aucune chance à Blandin (1-0, 2e).

Plié à la pause

Le portier meusien n’avait pas plus de réussite sur un coup-franc parfaitement enroulé du même buteur, qui doublait ainsi la mise en moins de vingt minutes (20e). La faute (un tirage de maillot) avait été évidente mais complètement inutile et ses conséquences cruelles pour des visiteurs qui buvaient le calice jusqu’à la lie quelques secondes plus tard, sur un mouvement d’école conclu par un centre de Bombino. Porzi avait le cuir dans les pieds et un crochet plus tard, le ballon était au fond des filets (22e).

Malgré ces trois coups sur la tête, Verdun ne baissait pas les bras et le match restait agréable. Les Meusiens se montraient même à leur avantage… jusqu’aux abords de la surface Mosellane. Là, c’était une autre musique et le CS Veymerange n’était pas du tout inquiété.

Les locaux se sont ensuite montrés moins présents dans le jeu et il fallait attendre les dernières minutes avant la pause, pour les voir monter aux avants-poste.

En menant 3-0, il est vrai qu’ils pouvaient voir venir. Porzi ratait toutefois un but tout fait juste avant la mi-temps, alors qu’il paraissait plus difficile de mettre le ballon hors du cadre que dedans, la cage étant grande ouverte (45e). Sa tête passait aussi à côté (50e) après le repos.

Marez rate le triplé

Mais, pour tout dire, en deuxième période, le match ronronnait tranquillement. Avec quelques éclairs de Veymerange. Qui semblaient d’abord sans suite avec Porzi (65e) à nouveau, puis Pisu (68e), qui venait de le remplacer (65e). Mais ces tentatives finissaient par aboutir. Alors que Marez venait de passer à à côté d’un triplé, le ballon partait en corner. Sur ce coup de pied arrêté, Bombino était récompensé de tous ses efforts pour le 4-0 (72e). Pour finir, Pisu, tout seul, bouclait l’affaire, sans souci, en fin de rencontre (90e).

Avec ce large succès, Veymerange rejoint un groupe de cinq équipes sur la deuxième marche du podium. A six longueurs de Pagny toutefois…

Le match:

VEYMERANGE – VERDUN: 5-0 (3-0)

Stade de Guentrange. 50 spectateurs. Arbitre: M. Becker. Les buts: Marez (2e, 20e), Porzi (22e), Bombino (72e), Pisu (90e). Avertissement à Verdun: Laurent (42e).

VEYMERANGE: Gelebiowski, Vadala, Spahic, Tardivon (cap.), Bombino, Gentit, Porzi (Pisu 65e), Chiarello, Dugrillon, Marez, Gonzalez.

VERDUN: Blandin, Prassol, Caquard, Laurent, Morge, Routroev (Carlucci 46e), Petitcolas (cap.), Rossignan, Gervaise, Girardet (Galley 58e), Boumessaud.

L’essentiel de la 10ème journée:

22, revoilà Pagny ! Cette 10e journée aura été généreuse avec 22 buts au total. Le carton du week-end revient à Pagny, leader rabiboché avec la victoire (6-0) contre Vandoeuvre. Veymerange, avec cinq buts empilés contre Verdun, a également pris de la hauteur au classement.
Trémery coule. Le promu n’y arrive décidément pas. Désormais lanterne rouge du championnat, Trémery a concédé une nouvelle défaite à domicile contre Epinal (1-4). A ce rythme, le maintien s’annonce très compliqué.

PARTAGER