Les deux équipes s’engageaient prudemment et il n’y avait pas grand-chose à se mettre sous la dent au cours du premier quart d’heure.

Les Veymerangeois maîtrisaient ensuite les débats et trouvaient l’ouverture à la demi-heure de jeu. Porzi, récupérait le ballon à l’entrée de la surface pour une frappe limpide qui laissait le portier visiteur Medri sans réaction.

Au retour des vestiaires, les locaux gardaient l’emprise sur le jeu et confirmaient rapidement leur bon élan (52e). Le coup franc tiré par Da Cunha était détourné par la tête de Tardivon dans les filets de Medri. Forts de cet avantage, les locaux se contentaient de gérer.

De solides Veymerangeois

Les Homécourtois, quant à eux, profitaient de cette baisse de régime pour porter le danger devant le but de Bersweiler. C’était Delgado, puis Radicchi et ensuite la tête de Zanghini qui donnaient quelques sueurs froides aux Verts.

Réduits à dix, après l’expulsion directe du capitaine Tardivon, les locaux se recroquevillaient en défense afin de conserver l’acquis.

PUBLIE DANS LE RL AVANT LE MATCH: Déplacement périlleux chez Veymerange, irrésistible après avoir été mortifié à Jœuf en Coupe de France. Dominique Castagna espère ne pas rentrer les mains vides. Il faudra surtout bien fermer la porte devant Matthieu Medri face aux redoutables attaquants Veymerangeois, avec Geoffrey Zarkowski qui prend de l’assurance au fil des matches, Marc Reeb, Samir Sidi-Mammar et sans doute le retour du capitaine Frédéric Delgado. Puis guetter l’ouverture !

PARTAGER