Le Rombasien Kévin Maameri a trouvé le premier le chemin des filets. Photo RL

Réaliste, Rombas est venu à bout d’une valeureuse équipe veymerangeoise. Grâce à ce succès, les Rombasiens prennent la tête du groupe A. Les deux équipes se livrent d’entrée. K. Rouimel adresse une frappe au ras du montant (7e). Rombas ouvre le score dès la dixième minute. Une belle combinaison amorcée sur le flanc droit met Maameri en position. Bersweiler ne peut que repousser la balle dans ses filets. Les deux formations offrent un spectacle attrayant. Veymerange procède par passes courtes mais dans la vivacité alors que les locaux se projettent rapidement vers l’avant. On assiste à une belle bataille en milieu de terrain. Les occasions sont rares, les défenses sont vigilantes. Il faut attendre la trentième minute pour voir Rombas doubler la mise. Bekaddour adresse un corner parfait sur la tête de Wirtz qui ne laisse aucune chance à Bersweiler. La joie locale est de courte durée. Klopp réduit la marque sur une action similaire (32e). Veymerange pousse pour obtenir l’égalisation mais Rombas ne plie pas.

Dès la reprise, un vent de panique souffle dans la défense locale. Par deux fois, Petit est tout heureux d’arrêter le ballon sur deux corners (47e et 52e).

Bekaddour délivre Rombas

Veymerange se crée une situation favorable à dix minutes du terme mais la tête de Tardivon flirte avec le poteau. Rombas, en contre, a la possibilité d’aggraver la marque. Bekaddour fait apprécier une frappe enroulée au ras du poteau (53e). Sidi Mamar tente un lob qui ne surprend pas Bersweiler (66e). Maameri échoue sur le portier adverse qui renvoie des poings (81e). La décision se fait à une minute de la fin du temps réglementaire. Bekaddour échappe à la défense Veymerangeoise et est fauté dans la surface. Il se fait justice et assoit la victoire des siens.

Les réactions:

Ali Omar, entraîneur de Rombas: « Nous avons su nous montrer réalistes. Nous avons subi mais nous étions bien en place. Ne nous enflammons pas: l’objectif est le maintien et c’est une victoire précieuse face à un adversaire de valeur. »

Christophe Granveaux, entraîneur de Veymerange: « Nous avons commis des erreurs qui nous coûtent la victoire. Rombas est une équipe solide et bien organisée que nous n’avons pas su prendre en défaut. »

PARTAGER