Les premières pierres des nouveaux vestiaires ont été posées samedi. Elles ont été suivies par un vin d’honneur. Photo RL
Les premières pierres des nouveaux vestiaires ont été posées samedi. Elles ont été suivies par un vin d’honneur. Photo RL

C’est en présence du député-maire de Thionville, Anne Grommerch, qu’a eu lieu samedi la pose de la première pierre des nouveaux vestiaires du CS Veymerange.

Suite aux obligations qu’impose la division d’honneur, les vestiaires actuels devront être détruits (NDLR: les vestiaires ont en fait déjà été rasés depuis plusieurs mois), afin d’être reconstruits à neuf et aux normes de la Fédération. « Nous allons agrandir le coin des joueurs, mais aussi celui des arbitres, explique Marc Berardi, le président du club. La surface fera, en tout, plus de 400 m². »

La refonte des vestiaires s’inscrit dans la longue liste des projets du CS Veymerange, qui est, aujourd’hui, le premier club du secteur, à un niveau encore supérieur au FC Thionville. En plus de ces changements d’ordre matériel, Marc Berardi voudrait créer une équipe féminine seniore d’ici quelques années: « Les autres clubs essayent, en général, de créer des écoles de football féminin, pour les plus jeunes. Nous voulons faire l’inverse, et commencer par les adultes, histoire de ne pas empiéter sur les projets des villes environnantes. »

Enfin, pour les 50 ans du CS Veymerange, et en parallèle avec l’Euro 2016 qui aura lieu en France, le club aimerait mettre en place un « tournoi européen des sports unifiés » dédié au handisport. Si le projet n’est qu’au stade de la réflexion, il est très clair dans la tête du président Veymerangeois. « Nous aimerions que le tournoi commence peu après le début officiel de l’Euro, aux environs du 18 juin 2016, affirme Marc Berardi. Nous pourrons inviter d’autres équipes européennes de handi-foot. »

Des projets très intéressants pour un club qui compte, dans ses rangs, de plus en plus de licenciés chaque année. Déjà 420 personnes, toutes catégories confondues, s’y sont inscrites pour la saison en cours.

PARTAGER