Jérémie Da Cunha, le meneur, aura trop peu pesé sur le jeu offensif des Verts. Photo RL
Jérémie Da Cunha, le meneur, aura trop peu pesé sur le jeu offensif des Verts. Photo RL

Malgré deux matches nuls à domicile, Veymerange a réussi ses débuts dans la division. Il lui reste à peaufiner son jeu offensif et la tenue du ballon. Attention, les grands rendez-vous sont pour bientôt.

La saison passée, à la même époque, les Verts de Veym’ étaient derniers du classement de DHR et rêvaient encore à leur premier but.

Après trois rencontres de DH, ils sont 3ème, comptent 5 points pour une victoire à l’extérieur, contre l’APM (0-2) et deux matches nuls à la maison, face à Verdun (1-1) et St-Dié (1-1). Un bilan plutôt encourageant pour un promu qui n’aligne qu’une recrue. Mais, dimanche, Christophe Granveaux était déçu : « J’ai des regrets parce que nous avions les moyens de l’emporter contre cette équipe-là et de nous constituer un joli petit matelas ». En l’emportant, les Verts seraient aujourd’hui 2ème derrière Amnéville avec 7 points. Dommage donc.

« Nous sommes bien entrés dans la rencontre en ouvrant rapidement le score, puis en nous procurant deux autres situations par Gentit et Porzi, analyse Gaëtan Lénert, le nouvel adjoint de Christophe Granveaux. Mais par la suite, nous avons reculé, nous avons été attentistes et la deuxième période malgré un sursaut après l’égalisation n’a pas été bonne ».

Pour Lénert, le meilleur match des trois aura été le match gagné à l’extérieur, à l’APM, contre la meilleure équipe des trois.

Veymerange a des bases défensives solides, mais son jeu en attaque placée est, pour l’heure, en souffrance.

En tout cas, Veym’ fait front, a des bases solides avec une défense à cinq impressionnante à l’image de Kiffert, pour nous, le meilleur Thionvillois. Une défense qui devient un bloc avec la présence en verrou du milieu de terrain Lauzière.

Mais c’est le jeu offensif qui en ce début de saison est en souffrance. Certes, Veymerange sait toujours jouer des contres rapides. L’un d’eux aurait d’ailleurs dû permettre à Guildorf d’offrir les trois points aux Verts. Mais dans le jeu placé, dans la conservation du ballon, Veym’ a des manques. Dimanche, Jérémie Da Cunha a travaillé, beaucoup couru mais finalement touché trop peu de ballons pour un meneur de jeu. Du coup, St-Dié a dominé toute la deuxième mi-temps et ce qui devait arriver, à savoir l’égalisation, est arrivé.

Après trois journées, Veym’ n’est pas mal parti. C’est maintenant avec un enchaînement de grosses rencontres à commencer par le déplacement à Amnéville, le mercredi 18, que les Verts vont découvrir ce qu’est le rythme de la DH.

PARTAGER