ENFIN ! Après avoir remporté ses 4 rencontres à domicile, le CSVE était toujours à la recherche de ses premiers points à l’extérieur. En effet, malgré un sans faute au Buchel, les Verts s’étaient inclinés 2 buts à 0 à Sarrebourg puis 2 buts à 1 sur la pelouse du FC Yutz. Ils avaient une nouvelle occasion cet après-midi de ramener quelque-chose en étant loin de leur base en affrontant le FC Hayange, qui possède la plus mauvaise défense de DHR, à l’image de leur défaite lors de la dernière journée 3-0 à Yutz.
Privé pour ce match de Klopp, Bombino, Lenert et Pezin, Gérald Ghezzi sait désormais qu’il peut compter sur un groupe de qualité, avec des joueurs capables de faire beaucoup plus que d’assurer le simple intérim. Pour le coup, les Veymerangeois enregistraient tout de même les retours de Tardivon, Da Cuhna et Salier, tous les 3 absents contre Montbronn. La première mi-temps était globalement à mettre à l’actif des visiteurs qui se montraient les plus pressants devant la cage de Vanderhem, marquant même assez rapidement deux buts par Guildorf mais ce doublé était logiquement refusé en raison de positions de hors-jeu. Les milieux de terrain Veymerangeois récupéraient pas mal de ballons mais manquaient de précision dans les transmissions avec leurs attaquants. Guildorf eut l’occasion d’ouvrir la marque mais il fût crocheté dans la surface sans que l’arbitre ne trouve rien rien à redire, puis Mourton fût lui aussi victime d’une action litigieuse dans la surface de vérité mais Monsieur Kontzler ne bronchait toujours pas. A la 25ème minute, c’est Marez qui s’essaya également, toujours sans résultat. De l’autre côté, les Hayangeois touchèrent du bois sur un coup-franc dévié mais n’inquiétèrent pas Bersweiler outre-mesure.
La seconde période allait être nettement plus riche en occasions côté CSVE avec de multiples possibilités. A la 50ème minute, un bon coup-franc tiré par Steinmetz côté droit trouvait la tête de Berardi dans la surface pour l’ouverture du score. La suite sera un enchaînement d’occasions pour les Verts qui se seront à chaque fois heurtés au dernier rempart Hayangeois. Les hommes de Moreno Fabiani pourront sans doutes remercier leur gardien Vanderhem sans qui le score aurait été beaucoup plus lourd. Ce dernier aura gagné tous les duels des 40 dernières minutes, d’abord face à Steinmetz, seul devant lui, puis face à Porzi qui vît sa frappe repoussée, ensuite face à Da Cuhna, qui a bien crû pouvoir doubler la mise lui-aussi. En fin de partie, les locaux ont tenté de réagir mais la solide défense verte, qui n’a pris aucun but lors des 3 dernières rencontres de championnat, veillait au grain et repoussa toutes les tentatives.
Le CSVE repart donc du Stade Guy de Wendel avec les 3 points en poche et la satisfaction d’avoir livré une bonne rencontre, malgré l’absence des titulaires. Au classement, les hommes de Ghezzi restent plus que jamais au contact des 2 co-leaders, Homécourt et Yutz, tous les deux accrochés aujourd’hui. Avec 15 unités au compteur, les Veymerangeois totalisent désormais 9 points d’avance sur le premier non-relégable et auraient accompli la moitié du chemin dans leur objectif maintien, qui se situerait à 30 points selon un certain Christophe Granveaux. Une affaire à suivre…

Les autres résultats de la 7ème journée:

Hagondange 2-2 Yutz
Florange 2-1 Nousseviller
Homécourt 0-0 Sarrebourg
Montbronn 2-1 Saint Avold
Creutzwald 4-1 Boulay

HAYANGE – VEYMERANGE : 0-1 (0-0)

Arbitre : M. Kontzler (Oeting). Buts pour Veymerange : Berardi (50e)

VEYMERANGE : Bersweiler, Mourton, Gruhn (Reiland), Berardi, Granveaux, Tardivon, Da Cunha, Marez, Guildorf (Porzi), Steinmetz, Fischer (Salier).

HAYANGE : Vanderhem, Arhzif (Marasciuolo), Weber, Turchi (Plouzeau), Wisniowicki, Schluchter, Tholey, Fillmann (Ritzenthaler), Webert, Mokhtari, Thiriet.

Avertissements : Tardivon, Mokhtari

PARTAGER