R.L. EDITION DU PAYS-HAUT – Saulnes a finalement capitulé devant Yutz en Coupe de Lorraine (0-4). Le Bassin Piennois avait les armes pour créer la surprise contre Veymerange (1-3), mais les Mosellans ont bénéficié d’un scénario idéal.

« Avec deux erreurs dans le premier quart d’heure, on ne peut pas espérer s’en sortir. Ces dernières saisons, nous avons connu trois fois l’opportunité de réaliser l’exploit contre des équipes de DHR en Coupe: Homécourt, Yutz et Veymerange. Mais l’issue a été la même à chaque fois. Il y a de quoi être déçus », analysait Yannick Scotto, le jeune coach du Bassin Piennois à l’issue de l’élimination lundi après-midi au Stade Brabois. Sur la pelouse de Bouligny, on a pourtant rarement vu la différence hiérarchique entre le 2ème de DHR et le 1er de PHR.
Alexandre Luthardt le maître à jouer, Jérémy Carrette qui a montré un gros volume de jeu après son retour de blessure, Cédric Spampatti avec le brassard de capitaine, Grégory Escure ou Ahmed Hibour, ont traité d’égal à égal avec les Steinmetz, Leone, Porzi ou Da Cunha. Mais le réalisme était visiteur. Tel un pugiliste expérimenté, Veym’ a su placer le coups qui font (très) mal. Etre mené 0-2 à domicile au bout d’un quart d’heure laissait mal augurer de la suite. Mais Carrette, Banas, Gauthier, Zouitane, Peczek n’ont jamais renoncé.
Avec Mathieu vigilant dans les buts, Veymerange a été réduit au silence. Les Piennois ont conduit le match, poussé, réduit la marque (Hibour 48e) avant d’être poignardé sur un but heureux de Steinmetz (76e). Les Verts avaient fait le plus dur: se préserver d’une égalisation possible et d’un renversement inespéré de situation. Alors que les coups de pied arrêtés de Luthardt créaient à chaque fois des situations dangereuses sur le but de Bersweiler.

PARTAGER