Berardi (au centre) et Veymerange n’ont jamais su contrarier Lunéville. Photo RL
Berardi (au centre) et Veymerange n’ont jamais su contrarier Lunéville. Photo RL

VEYMERANGE – LUNÉVILLE: 0-2. Plus inspiré, plus réaliste et tout simplement plus fort, Lunéville s’est offert une victoire en Moselle (0-2), aux dépens d’une équipe de Veymerange qui n’a jamais trouvé la faille.

Les deux finalistes de la coupe de Lorraine se sont retrouvés ce week-end. Les Lunévillois faisaient valoir leur potentiel technique en début de rencontre et monopolisaient le ballon dans le camp adverse. Les Veymerangeois, sur leur seule incursion, obtenaient pourtant un corner sans résultat au terme du premier quart d’heure.

Les Meurthe-et-Mosellans, eux, se procuraient des solutions qui n’inquiétaient pas Bersweiler. À part ce tir de Pileggi à la demi-heure de jeu, les débats restaient toujours à l’avantage des Lunévillois. Et cette pression a fini par payer quand Nkeng Etame trouvait le fond des filets d’une frappe croisée (0-1, 41e).

Au retour des vestiaires, les Meurthe-et-Mosellans restaient à la baguette et les locaux étaient contraints d’opérer en contre. Une situation qu’ils ne maîtrisaient pas au mieux car, souvent, les courses des attaquants restaient vaines.

Bref, à l’heure de jeu, les Mosellans cherchaient toujours la bonne formule. Ils ne l’ont jamais trouvée. Au contraire… Au cours des dix dernières minutes, la pression s’était légèrement inversée mais les Lunévillois allaient asseoir leur succès sur un coup de tête victorieux de Akpoue (0-2, 84e).

Le match:

VEYMERANGE – LUNÉVILLE: 0-2 (0-1)

Stade du Buchel. 50 spectateurs. Arbitre: M. Dominic Mainzex (Konz). Buts: Nkeng Etame (41e), Akpoue (84e). Avertissements à Veymerange: Tardivon (90e), à Lunéville: Bernard (52e).

VEYMERANGE: Bersweiler, Gentit, Bombino, Tardivon, Berardi, Brunello (Bracco 72e), Kiffert, Da Cunha (Colantonio 70e), Guildorf (Pisu 56e), Porzi, Marez.

LUNÉVILLE: Meyer, Bernard, Pileggi, Raymond, André, Mudongo, Goncalves, Caron, Nkeng Etame (Fournier 59e), Akpoue (Bel 85e), Zoyem (Owona 70e).

Les réactions:

Christophe Granveaux, entraîneur de Veymerange: « On ne joue pas dans la même catégorie. On a fait ce que l’on a pu avec nos moyens ».

Eric Braun, entraîneur de Lunéville: « Je ne suis pas satisfait de l’arbitrage. On a eu le ballon logiquement toute la première période mais on a mal terminé notre rencontre ».

L’essentiel de la 6ème journée:

L’APM s’est réveillée. Et c’est Damien Mauger qui a branché le réveil. Auteur d’un quadruplé face à Forbach (4-2), l’attaquant signe une entrée pétaradante au classement des buteurs et permet à son club d’enregistrer sa première victoire en Honneur cette saison. L’équipe messine était convaincue de son potentiel mais elle avait besoin d’une preuve, d’un résultat. C’est chose faite. Avec un bonuis en prime : les Municipaux sont enfin sortis de la zone rouge.

Amnéville lève le pied. La réserve du CSOA avait réussi une entrée remarquable dans ce championnat. Elle semble loin aujourd’hui. Après une claque à Lunéville, Amnéville vient d’enregistrer une deuxième défaite de rang et dans des proportions inquiétantes face à Magny (0-5). Son tombeur confirme, au passage, qu’il faudra compter sur lui dans la lutte pour la montée. Pour les vaincus, il s’agira de se relancer dimanche prochain à Pagny-sur-Moselle. Pas simple…

Rigole se marre encore. Buteur prolifique en CFA 2, Anthony Rigole n’a pas changé ses habitudes à l’étage inférieur. L’attaquant de Jarville a inscrit sa septième réalisation de la saison contre Pagny-sur-Moselle (2-2) et parade toujours en tête du classement des buteurs. Yaya Ba (Forbach) et Anthony Babit (Saint-Avold) restent en embuscade mais ce trophée de l’offensive connaît déjà son grand favori cette saison.

Pagny intraitable. Si cette saison se joue sur la défense, il faudra miser une pièce sur Pagny. Les coéquipiers de Ben Brat sont intraitables en la matière depuis la reprise du championnat. Six matches joués, deux buts encaissés : les victoires vont se mériter contre cette équipe qui, par ailleurs, marque peu (six réalisations).

Blénod coule à pic. Secoué, comme Neuves-Maisons, par des épisodes de vandalisme cet été, Blénod-lès-Pont-à-Mousson connaît un exercice tout aussi compliqué. Les pensionnaires du stade des Fonderies ont perdu contre une réserve d’Epinal renforcée (0-3) et pris place dans la zone de relégation. Juste au-dessus de Neuves-Maisons… Finalement, ce n’est pas mieux sans Georges Dorget.

Les buteurs:

7 buts: Rigole (Jarville).

5 buts: Y. Ba (Forbach), A. Babit (Saint-Avold).

4 buts: Akpoue (Lunéville), Pulleu (Magny), Yapar (Saint-Dié), Mauger D. (APM Metz).

3 buts: Caron (Lunéville), Traoré (Lunéville), Umbdenstock (Nves-Maisons).

2 buts: Babaya (Forbach), Bombino (Veymerange), Chirre (Magny), Da Silva (Saint-Dié), Dauphin (Magny), Errai (Forbach), Fonte (Forbach), Ganaye (Jarville), Giraudot (Verdun), Guerioune (Verdun), Guildorf (Veymerange), Jnane Mounir (Blénod), Jospitre (Pagny), Martins (Magny), Naco (Jarville), Pignatone (Amnéville), Poinsignon (Amnéville).

PARTAGER