Untitled-1

0 point en 3 matchs pour la A. Difficile de faire du triomphalisme. Pas de quoi non plus tout jeter. A Veym’ on perd, on n’apprécie pas particulièrement mais on serre les dents.

Ce n’est pas la première fois que nos verts connaissent un début de saison difficile. Cela est déjà arrivé il y a trois ans et tout le monde avait travaillé d’arrache pieds pour s’en sortir. C’est la morale de l’histoire. Ce dimanche, Veym’ aura certainement rendu en première mi-temps sa pire copie de la décennie. La pire des première mi-temps. A l’exception d’une frappe sur le poteau alors que le gardien visiteur était battu et un raid en solitaire de Guildorf, rien. Le mot est simple. Le discours du coach à la mi-temps remet un peu les esprits dans le bon sens, et cela fonctionne avant que le sors ne s’acharne à nouveau sur Veym’. Une fois de plus. On appelle cela la loi de Murphy, ou encore la loi de l’emmerdement maximum. Passez moi l’expression. Au final un zéro pointé au compteur après avoir joué Epinal et Neuves-Maisons qui n’ont pas montré grand chose, et nous encore moins. Luneville fera certainement son championnat tout seul pour quitter cette division en fin de saison. Attention toutefois au nombre de descentes, les 3 derniers de CFA2 sont pour le moment candidat à notre groupe de DH. Certes on en est qu’au début mais quand même. Ai-je le droit de dire de telles choses après 3 journées? Je n’en sais rien mais je le prends quand même.

Comment s’en sortir dans ce cas là avant d’aller défier Magny? De l’abnégation. C’est tout. Rien de plus compliqué. Même s’il faudra en plus composer avec les absences, y inclus les blessures (Romain Margouet ayant fini le dimanche aux urgences avec les pompiers par précaution suite à un violent choc tête contre tête… remets toi bien). L’abnégation c’est quoi? L’abandon de l’intérêt personnel pour celui du groupe. Établir à nouveau une conscience de groupe. Participer à tous les entraînements, se rendre disponible, ne rien ruminer, relever la tête, s’entraider, se soutenir, être attentif. Rien d’exceptionnellement neuf vous me direz! Et bien… non. Parfois il faut revenir aux choses simples. Au fondamentaux comme disent les anciens. Je suis d’accord avec eux. Cela ne tient qu’à nous. De la qualité il y en a. Il faut juste se remettre ensemble la tête dans le bon sens et se sentir concerné. Le reste suivra sans aucun doute. Alors pas question de révolution ou de crise. Un constat un peu triste du nombre de point pour le moment, c’est tout pour le négativisme. On regarde devant, on mouille le maillot et on arrache avec les tripes tout ce qui se présente pour le positivisme. A Veym’ on a le droit de tomber, mais toujours avec les honneurs.

Côté des autres résultats, la B s’incline 2-1 en déplacement après avoir joué à Mr Bean sur le premier but et les U19 commencent leur apprentissage de la DH par un 0-3 à Vandoeuvre. Il faut bien apprendre pour grandir. Rendez-vous pris pour la prochaine rencontre avec ces 2 équipes. On a confiance en vous. De leur côté, la C joue au babyfoot foot et s’impose 9-1 dans un championnat de 4ème série qu’il va falloir animer.

En conclusion de ce weekend maussade:
Là où certains voient 0 points, d’autres voient un championnat qui commence…
Là où certains voient une difficulté dans le jeu, d’autres voient un apprentissage…
Là où certains voient le sort s’acharner, d’autres voient l’opportunité de se dépasser…
Là où certains voient du désespoir, d’autres voient resurgir les valeurs d’un groupe et d’un club…

Alors Vert rime avec fier et volontaire… Quand tout va mais aussi dans la difficulté… Ensemble.

PARTAGER