Tardivon a inscrit le but de l'égalisation permettant aux Verts de ne pas se laisser distancer par Hagondange à trois matchs du poteau. Photo CSVE
Tardivon a inscrit le but de l’égalisation permettant aux Verts de ne pas se laisser distancer par Hagondange à trois matchs du poteau. Photo CSVE

Un premier choc au sommet avait lieu cet après-midi entre le FC Hagondange et le CS Veymerange pour le compte de la 19ème journée de championnat. Les deux formations, qui comptaient 34 points avant le coup d’envoi et occupaient la 1ère place du classement en compagnie de l’US Farébersviller, se retrouvaient pour un match retour à fort enjeu. En effet, alors qu’il ne restera que 3 rencontres à disputer après cette confrontation, l’éventuel vainqueur aurait pu prendre un avantage décisif en vue de l’accession en division d’honneur. Mais il n’en fût finalement rien. Les Verts, qui ont couru après le score à partir de la 60e minute, ont finalement fini par égaliser à la 88e. Dans le même temps, Farébersviller, dont on pensait la tâche moins ardue aujourd’hui, a finalement été accroché (0-0) par une étonnante équipe d’Audun qui lutte pour ne pas descendre et qui se déplacera au Buchel la semaine prochaine.

C’était donc un véritable choc que proposait cette 19ème journée de DHR avec une confrontation directe entre deux des trois formations occupant à égalité de points la tête du championnat. Sur le terrain synthétique flambant neuf du FC Hagondange, ce sont les Veymerangeois qui entamaient de belle manière la première période en occupant d’entrée la moitié de terrain adverse. Mais bien que dominateurs, les Verts butaient régulièrement sur la défense locale et il leur était difficile d’approcher et d’inquiéter leur gardien, Antonini. La plus grosse occasion Veymerangeoise était finalement à mettre à l’actif de Kiffert dont le coup-franc aux 25 mètres venait heurter la barre transversale Hagondangeoise puis rebondissait sur le gardien local qui écartait le danger. Les joueurs locaux de leur côté utilisaient leurs deux flèches offensives avec Zeroc et Ould Chikh mais ici également, difficile pour eux de transpercer la défense Veymerangeoise, la plus imperméable de DHR. C’est donc à une première période assez rythmée et vivante à laquelle on a assisté, sous une chaleur qui en aura surpris plus d’un, mais finalement assez pauvre en occasion de but de part et d’autre.

En seconde période, la première banderille était l’oeuvre de Bombino, qui reprenait au second poteau un corner de Kiffert mais qui voyait son coup de tête sauvé sur la ligne d’un but par un joueur Hagondangeois. Mais à la 60e minute, ce sont les joueurs de Medj Kherbouche qui prenaient la direction des opérations. Après une faute inexistante plein axe aux 25 mètres, c’est Zeroc qui trouvait la lucarne de Bersweiler d’un joli coup-franc (60e). Des lors, les Verts se mirent à courir après le score, d’abord de façon assez désorganisée, mais les hommes de Granveaux acculaient leurs hôtes dans leur moitié de terrain au fil des minutes. Kiffert obtenait un nouveau coup-franc mais ne trouvait pas le cadre, puis c’était au tour de Falchi de manquer le coche sur un centre en retrait. Les Verts s’exposaient aux contres en fin de partie et les locaux étaient tout proches de faire le break par deux fois. Finalement, c’est le capitaine Veymerangeois Tardivon qui trouvait la faille d’un coup de tête rageur après un centre millimétré de Steinmetz (88e). On en restait là entre ces deux équipes dont le match nul aurait tendance à plutôt faire l’affaire des Veymerangeois. En effet, en cas d’égalité de points entre les deux protagonistes au soir du 2 juin, c’est le point-average (nombre de points pris lors des deux confrontations directes aller/retour) qui viendrait départager les deux équipes, et à ce petit jeu, ce sont les joueurs du CS Veymerange qui ont pris 4 points sur 6 possibles face au Hagondangeois. On ne sait jamais, ils pourraient peut-être en avoir besoin…

Photos de la rencontre:

PARTAGER