La tâche s’annonçait ardue ce dimanche au Stade Auguste Delaune de Villerupt où l’équipe locale recevait le CSVE dans une rencontre au sommet et décisive dans ce Championnat de Promotion d’Honneur. En effet, le vaincu pouvait faire une croix presque définitive sur l’accession en DHR, car le rythme soutenu imposé par l’actuel leader, le FC Hagondange, ne laisse aucunement le droit de se laisser distancer, à 3 rencontres du terme de cet excercice 2007/2008.
Le soleil, qui avait décidé d’être de la partie également, avait draîné une belle petite affluence autour de la pelouse Meurthe-et-Mosellane, parmi laquelle on pouvait compter quelques spectateurs très attentifs comme Steinmetz, Pezin (blessés) et Mourton (suspendu), venus pour soutenir leurs coéquipiers.
Le CSVE, sachant qu’il n’avait plus le droit à l’erreur, démarra la rencontre tambour battant, en pressant leurs adversaires dans leur moitié de terrain et en ne tardant pas à se montrer dangereux sur leur première occasion: sur une tête « longue distance » de Tardivon, Marez récupère la balle puis déboule dans le couloir droit et arrive à centrer au deuxième poteau pour Guildorf qui trompe le gardien Villeruptien à bout portant. A 1 but à 0, les choses ne pouvaient pas mieux débuter pour les Verts et on ne jouait qu’à ce moment-là la 8ème minute…
Les locaux, vexés par l’ouverture du score, ne tardèrent pas à répliquer en se montrant eux-aussi de plus en plus pressant dans la moitié de terrain Veymerangeoise et il aura fallu plusieurs fois une défense Verte héroïque pour empêcher le cuir de rentrer dans la cage de Bersweiler, qui sentait sans doutes qu’il allait avoir du travail dans l’après-midi. Mais le CSVE, déchaîné, n’en démordait pas et alla doubler la mise sur une belle action collective: comme lors du 1er but, on assiste à une remontée de ballon côté droit de Bombino cette fois, qui lance idéalement le jeune Muller en profondeur (dont c’était le 1er match avec l’équipe première cette saison), celui-ci arrive à distiller un centre parfait pour Wingler qui envoie une frappe surpuissante juste sous la barre du gardien Villeruptien, qui ne peut que constater les dégâts. Les choses sont allées trop vite pour l’équipe locale que se retrouve désormais menée 2 buts à 0 sur son terrain. C’est d’ailleurs sur ce score que Monsieur Deidda, l’arbitre central de la rencontre, siffla la fin de la première période.

Au retour des vestiaires, c’est quasiment un match de Coupe qui commença: Villerupt, se sachant en très grand danger de « non-montée » en cas de défaite, allait tout faire pour revenir au score. Dès lors, 45 minutes intenses s’engagèrent pour le CSVE qui allait devoir passer toute la mi-temps à défendre corps et âme ses 2 buts d’avance. Une mi-temps logiquement à sens unique donc dans laquelle les Meurthe-et-Mosellans réduisirent la marque sur un pénalty peu évident commis par Ferreira avant de marquer pratiquement dans la foulée un deuxième but de la tête, jetant le désarroi sur les nombreux supporters Veymerangeois présents. Heureusement, le but fût refusé pour une position de hors-jeu et la déception s’effaça aussi vite qu’elle était venue. Malgré tout, à 2 buts à 1, la pression s’avérait très intense en fin de partie tant pour les joueurs que pour les supporters et tous tremblèrent une dernière fois en voyant un tir croisé frôler le montant gauche de Bersweiler. Aux 3 coups de sifflets finaux, tout le monde laissa exploser sa joie et pût savourer cette victoire si importante et si prometteuse pour la suite.

Et quelle suite me diriez-vous ? Et bien la suite est simple et compliquée à la fois. La suite, c’est tout simplement un match encore plus capital, le plus important de toute la saison sans aucuns doutes. La suite ? c’est LE match de l’année pour le CSVE, LE match à ne perdre sous aucun prétexte, LE match contre le FC Hagondange, l’actuel leader, qui possède 3 petits points d’avance sur les Verts. Inutile de faire un dessin: la montée passera obligatoirement par une victoire face à Hagondange.

Soyez nombreux et nombreuses à venir encourager les Verts le Dimanche 18 Mai à 15h au Stade du Buchel.

PARTAGER