Le tournant du match a eu lieu quand Pompermeier a vu son pénalty détourné par le portier Barisien. Photo CSVE
Le tournant du match a eu lieu quand Pompermeier a vu son pénalty détourné par le portier Barisien. Photo CSVE

VEYMERANGE – BAR-LE-DUC: 1-1. Après son exploit à Saint-Avold, Veymerange n’a pas récidivé. Face à un adversaire moins huppé, les Verts étaient dans l’obligation de confirmer mais leur manque de réalisme les a desservis.

Les partenaires de Bersweiler avaient pourtant débuté cette rencontre ô combien importante de belle manière et allaient de suite mettre la défense barisienne à contribution. Très vite, Colantonio s’extirpait d’une forêt de joueurs pour battre l’infortuné Caillet (1-0, 11e).

Veymerange n’a pas relâché ses efforts face à une formation de Bar-le-Duc assez pâlichonne, surtout offensivement. Mais, les joueurs de Christophe Granveaux abusaient des longs ballons vers Pompermeier et Guildorf, facilitant la tâche des défenseurs adverses. Et pourtant, sur une nouvelle longue balle, une de plus, Guildorf servait parfaitement Walerczyck, qui obligeait Caillet à une parade quasi miraculeuse (35e).

Quelques minutes plus tard, l’arbitre accordait un pénalty à Veymerange, mais le gardien barisien détournait la tentative de Pompermeier (37e). Juste avant la mi-temps. Ce loupé était un premier coup dur et allait avoir de fâcheuses conséquences en seconde période.

La reprise s’avérait plus poussive pour Veymerange, qui confondait vitesse et précipitation. Bar-le-Duc a essayé d’en profiter, sans vraiment inquiéter Bersweiler, bien protégé par le duo Peverini-Berardi.

Les visiteurs s’enhardissaient au fil des minutes, si bien que sur un coup franc, Serrato, bizarrement esseulé au second poteau, égalisait facilement (1-1, 61e). Second coup dur pour Veymerange. Avant le troisième: Porzi, absolument seul face au but de Caillet, vendangeait une occasion en or (85e). Veymerange a laissé filer de précieux points.

Le match:

VEYMERANGE – BAR-LE-DUC : 1-1 (1-0)

Stade de Thionville-Guentrange (synthétique). Arbitre: M. Schwartz. But pour Veymerange: Colantonio (11e); pour Bar-le-Duc: Serrato (61e). Avertissements à Veymerange: Peverini (65e); à Bar-le-Duc: Serrato (77e).

Les équipes:

VEYMERANGE: Bersweiler – Vadala, Peverini, Berardi, Marez – Colantonio, Walerzczyk (Tardivon 86e), Ranieri (Bombino 70e), Porzi – Guildorf (Bracco 69e), Pompermeier.

BAR-LE-DUC: Caillet – Robin, Leroy, Aubriet, Schweitzer – Conreux, Pozzi, Bauchet, Hutin (Rondot 59e) – Leroy (Vernet 76e), Chaomleffel (Serrato 59e).

Les réactions:

Dominique Lesse, entraîneur de Bar-le-Duc: « Prendre au minimum un point était notre but. Nous l’avons fait et c’est bien, surtout dans un match assez fermé. »

Christophe Granveaux, entraîneur de Veymerange: « C’est assez décevant, car on ouvre le score et on pense, à tort, que l’essentiel est fait. Ensuite, on manque le pénalty et ça change tout. Dommage ! »

L’essentiel de la 22ème journée:

Quel dauphin ? Si le suspense pour le titre de champion est définitivement mort en DH, la place de deuxième semble promise à une formidable empoignade. Saint-Avold et Magny connaissent actuellement de sérieux ralentissements, alors qu’Amnéville et l’APM Metz carburent au super. Et la réserve d’Épinal reste en embuscade, alors qu’elle doit se déplacer à Magny samedi prochain.

Suspense en bas. La bagarre pour le maintien reste intense et certaines équipes peuvent regretter leurs résultats du week-end. Référence à Sarreguemines et Veymerange, qui ont dû se contenter de nuls alors que ces deux clubs pouvaient prétendre à mieux. Leur rencontre, le week-end prochain, sur le terrain des Faïenciers, pèsera lourd. Le vainqueur pourrait envisager la suite plus sereinement.

PARTAGER