Les Veymerangeois engagés dans le traditionnel tournoi de l'OMS en cette fin d'année 2013. Photo CSVE
Les Veymerangeois engagés dans le traditionnel tournoi de l’OMS en cette fin d’année 2013. Photo CSVE

Deux équipes de Veym’ sur le podium et un match dans le match entre nos 2 gardiens U50 et U44, avec l’avantage au final à l’ancienneté. Ce tournoi aura été aussi l’occasion de retrouver nombres de têtes connues, comme les anciens de Veymerange, Volkrange, Portuguais Saint François, Audun, Volkrange ou encore les anciens de Fameck.

Le tournoi de l’OMS est un des moments de l’année pendant lequel il fait bon se retrouver, plus qu’entre joueurs, entre amis. Cette année n’y aura pas fait exception. Le tournoi s’est déroulé dans un très bonne ambiance au rythme des coups de sifflet des 2 nos arbitres désormais traditionnels. Quelques petites chutes liées à la force de l’âge et à l’intérêt d’un tournoi amical, guère plus, et beaucoup de buts.

Pour savoir quelle catégorie jouait hier soir au tournoi de l’OMS, il suffisait de rentrer les yeux fermés dans un vestiaire. Il y régnait une douce odeur le Voltarène, signe du temps qui passe. Vous pouviez le trouver en gel, en ceinture ou en emplâtre. Il ne manquait que les gélules, d’ailleurs on pourrait demander au laboratoire Novartis de sponsoriser aussi le tournoi de l’OMS… Mais uniquement pour la section Vétéran. Une fois les divers mixtures, crèmes et attelles mises en place, tout était réuni pour une belle soirée. A côté de nos valeureux guerriers verts, Robocop fait figure de Playmobil.

Nos 2 équipes ont connu des fortunes diverses en poule de qualification. D’un côté 0 but encaissé et 3 victoires pour l’équipe 1 avec le gardien U44 qui termine première de sa poule. De l’autre, un peu plus de buts encaissés avec 2 victoires et 1 défaite pour l’équipe 2 avec son gardien U50 qui prend la seconde place de sa poule derrière les anciens de Fameck qu’ils retrouveront beaucoup plus loin dans ce tournoi. A la différence des années précédentes, on voit dans le jeu le poids des années apparaître. Le jeu est moins vif et se veut un peu plus appliqué… Les chutes font un peu plus mal et on met un peu plus de temps à se relever. Certaines équipes sont aussi décimées par les blessures à l’image des anciens de Veymerange.

Toutefois, ce tournoi est aussi l’occasion d’un match dans le match entre nos 2 gardiens. Pas sur le nombre de buts encaissés, non… sur le nombre de barres et de poteaux qui repoussent le ballon en dehors des buts. Cela est plus difficile et requiert une attention de chaque instant, comme nous l’avions expliqué lors de la précédente édition de ce tournoi. Plus particulièrement cette année avec la présence dans les tribunes de Mike, gardien de la A, venu soutenir les Verts. Pas question de lui montrer un mauvais exemple par un manque de perfectionnisme des papys gantés du CSVE et de son coach. A ce petit jeu c’est le gardien U50 qui domine largement les débats en poule qualificative. 3 montants à 0.

Mais tout change en phase éliminatoire. À commencer par les quarts de finale. Les deux équipes se qualifient aux tirs au but avec mort subite (1-0 avec un penalty arrêté pour chaque gardien). Dans le même temps, les montants sont rééquilibrés en une partie, 3-3. L’équilibre est parfait. On s’aperçoit aussi que par rapport à l’année dernière, le pas de Chacha est un peu moins chaloupé, les 2 pieds gauches de Tiago Ronaldo sont un peu plus gauches, l’Arnica fait son entrée dès les quarts et que dans un match un Schiltz c’est comme un train, il y en a toujours un qui peut en cacher un autre.

Arriva ce qui devait arriver. Les deux équipes de Veymerange s’affrontent en demi finale, laissant aux prises les anciens de Fameck et Audun dans l’autre demi-finale. Il n’y aura aucun suspense dans ces 2 demi-finales. Veymerange 2 et U50 expédient au fond du trou Veymerange 1 et U44 sur un sévère 5-0, en 6 minutes s’il vous plait. Parfois dans un tournoi on passe à travers d’un match. Pour l’équipe 2 c’était en poule, pour l’équipe 1 c’est en demi, raté la défense à 2. Même Fred Gallissot s’emballe et marque en se jouant de la défense et du gardien… Mais où va-t-on ! De l’autre côté, les anciens de Fameck expédient eux-aussi Audun.

Pour le match de la 3ème place, il faudra s’en remettre au tir aux buts et Veymerange 2 s’impose 4-3 devant Audun et un dernier arrêt d’U44. Pour la finale, le match sera beaucoup plus disputé. Veymerange 2 et les anciens de Fameck se rendent but pour but avant que Veym’ ne prenne l’avantage dans les derniers instants. En ce qui concerne l’autre match dans le match, 3 montants à 3, les penaltys passés de chaque côté, nos 2 papys gantés repartent dos à dos pour cette édition. Même si U50 repart avec le mérite de la Coupe du vainqueur. C’est ça l’esprit des gardiens de Veym’, sous l’œil amusé de Mike et de sa DS rose à laquelle il fut forcé de jouer par sa fille.

La douche toujours aussi chaude (ça aussi ça ne change pas, Thionville doit être fâché avec les chauffe-eau), les attelles et autres emplâtres enlevés et bien évidemment les matchs à revivre qui commencent dès le vestiaire et se poursuivent jusqu’au verre (ou canette) de l’amitié. On refait le monde. L’extinction des feux (rapide) et la bonne humeur générale viennent clôturer ce nouveau tournoi de l’OMS auquel décidément, on prend de plus en plus de plaisir à participer. Trophée du vainqueur en poche, la disqueuse peut à nouveau chauffer et faire tournoyer son disque fou, il va encore y avoir une marque à faire ! En tout cas, merci aux organisateurs, bonne année à tous et à l’année prochaine.

Ludovic Delépine

PARTAGER