L'ouverture du score à la 45e par Abdouni. Photo US Forbach
L’ouverture du score à la 45e par Abdouni. Photo US Forbach

FORBACH – VEYMERANGE: 2-1. Après Magny, c’est un nouveau déplacement délicat qui attendait Veymerange cette fois en Moselle-est et plus précisément sur la pelouse de l’US Forbach. Face à cet ex-pensionnaire de CFA2, c’est une nouvelle fois à une gros défi auquel s’attaquaient les Verts mais malheureusement, ceux-ci se sont logiquement inclinés face aux Bleus de Salem El Foukhari. Logiquement, car on n’a pas vu des Veymerangeois jouer à leur vrai niveau durant ce match pendant lequel ils se seront sont montrés beaucoup trop inoffensifs pour prétendre à mieux. Le match de dimanche prochain face à Neuves-Maisons au Buchel revêt désormais une importance toute particulière pour des Verts en mal de points et qui ne comptent que deux petites victoires en huit matchs.

Les locaux imprimaient leur rythme d’entrée dans cette rencontre face à des Veymerangeois rapidement regroupés en défense. Les glissades sont nombreuses de part et d’autres sur cette pelouse Forbachoise très humide et les ballons fusent. Les passes sont approximatives de chaque côté dans un premier temps mais les locaux allaient vite remédier à ce problème grâce à Anastassowa. L’ex-pensionnaire du centre de formation du FC Metz allait en effet s’en donner à coeur joie dans son couloir droit en distillant des centres millimétrés et dangereux à chaque fois. Veymerange tenait bon durant cette première période, se procurant même une occasion intéressante par Berardi dont la tête passait de peu à côté du but gardé par le Forbachois Mathis. Malheureusement, un énième ballon distillé par Anastassowa à la 45e trouvait la tête d’Abdouni qui ouvrait le score pour les Bleus.

Lors du second acte, attaqué une nouvelle fois tambour battant par les hommes d’El Foukhari, le break était tout proche quand Bersweiler voyait son poteau gauche le suppléer dès la 50e. Puis Veymerange relevait sortait enfin la tête de l’eau et on voyait un peu plus le trio offensif Marez-Porzi-Pisu, trop souvent sevré de ballons jusque là. Même si les Verts se montraient plus présents dans la moitié de terrain adverse, ces derniers ne se procuraient malgré tout pas d’occasion franche. Tout le contraire des locaux qui, sur un contre rapide, bénéficiaient d’une ouverture sur laquelle Tardivon était trop court, permettant à l’attaquant Forbachois Yaya Ba de filer en direction du but de Bersweiler avant de contourner ce dernier et de marquer dans le but vide. La messe était d’ores et déjà dite pour Veymerange qui ne parvenait pas à se révolter, et encore moins à produire son jeu habituel. Trop recroquevillés dans leur moitié de terrain, les Verts ont en plus éprouvé les plus grandes difficultés à faire 3 passes d’affilée, balbutiant clairement leur football. Assurément un jour sans pour Veymerange qui, on l’espère, retrouvera vite tous ses esprits pour le prochain match de championnat à domicile contre Neuves-Maisons.

PARTAGER