Piennes se créait une bonne occasion par Spampatti mais Bersweiler s’interposait d’une main ferme (15e). Veymerange avait également son initiative sérieuse sur corner. Le ballon, renvoyé dans l’axe par Rouillon, était repris par Da Cunha. Sa frappe était repoussée sur la ligne par Zoultane. Guildorf s’échappait ensuite. Il était fauché par Terenzi, qui écopait du carton rouge. Réduits à dix, les Piennois se réorganisaient, mais l’infériorité numérique se faisait ressentir. Ils craquaient à la 39e minute, lorsque Klopp était à la conclusion du mouvement offensif orchestré par Guildorf.

Au retour des vestiaires, les locaux maîtrisaient les débats et Porzi, à peine entré, s’offrait une belle opportunité, mais Rouillon s’interposait brillamment. Les visiteurs, nullement complexés, relevaient la tête et Mickaël Escure était à deux doigts d’égaliser. Le ballon était dévié par Bersweiler et la barre. A l’heure de jeu, la tension montait dans les deux camps et les débats s’en ressentaient. Jusqu’à la fin, les possibilités se multipliaient pour les locaux. Leur manque de réussite maintenait le suspense. Les Piennois ne lâchaient rien, mais leur dernière tentative était anéantie par Bersweiler, au prix d’un réflexe étonnant, dans le temps additionnel.

VEYMERANGE – PIENNES : 1-0 (1-0), 90 spectateurs. Arbitre : M. Roffet. But pour Veymerange: Klopp (39e). Expulsion à Piennes: Terenzi (23e).

PARTAGER