Guildorf et les Verts ont déjà trouvé le chemin de la victoire. Photo RL
Guildorf et les Verts ont déjà trouvé le chemin de la victoire. Photo RL

A Veym’, tout a changé et rien n’a changé. Marc Berardi s’est éloigné après avoir propulsé le petit club Thionvillois dans un autre monde. Et Christophe Granveaux, l’entraîneur emblématique des Verts, a suivi. Mais il est encore là pour s’occuper de la section féminine naissante. C’est Gérald Ghezzi, le vice-président, qui incarne la permanence. Et c’est une femme, l’ex-secrétaire du club, Christine Regneri, qui préside désormais aux destinées de ce club familial et convivial.

Aux manettes, sur le banc, Joris Di Grégorio qui fait ses premières armes avec les seniors. Pour le seconder, Omar Houar, son adjoint, et le très souriant Frédéric Galissot, qui succède à Jean-Louis Bohn à la tête de l’équipe B qui évolue en District. « Non, nous ne visons pas absolument une remontée immédiate en DH, dit le nouvel entraîneur. Le projet est plutôt cette année d’amener la réserve en Ligue pour réduire l’écart avec l’équipe première ».

A Veym’, les effectifs se sont à peine modifiés. Bracco, Chiarello, Margouet et Pisu sont allés respirer du côté d’Algrange et Renaud Berardi a retrouvé Amnéville, son club formateur. Du côté des arrivées, on note la présence des Hettangeois Caron et Arcès qui ont vite conquis une place de titulaire.

Lors du premier match au Buchel, face à Forbach, Veym’ façon Di Grégorio a convaincu avec une victoire 3-1, un doublé pour Guildorf et une première réussite pour Porzi. Evidemment, ça laisse bien augurer de la suite.

Pour recevoir une deuxième fois de suite, Di Grégorio sera obligé de modifier son groupe: « Je n’ai pas et je n’aurai pas d’équipe type. Cette fois, c’est Porzi qui passera son tour. Tardivon et Marez ne sont pas prêts ». Mais avec un collectif déjà rodé et expérimenté, Veymerange a un peu d’avance sur la concurrence, même sur le Bassin Piennois qui se présente sur le synthétique du Buchel, ce dimanche.