Faux départ pour les Verts. Comme la saison passée, les Veymerangeois sont donc tombés d’entrée à domicile pour leur 1er match de championnat, cette fois face à la formation de Saint-Avold. Auteurs d’un premier quart d’heure cauchemardesque, les hommes du tandem Ghezzi/Granveaux ont bu le calice jusqu’à la lie face à une équipe Naborienne ultra-réaliste emmenée par le percutant duo Ouadah/Babit. Le second délivrait deux passes décisives en 5 minutes au premier qui fit mouche à chaque fois. A la 9ème minute, le N°7 visiteur, pourtant entouré de trois Veymerangeois, parvenait tout de même à centrer pour le N°9 qui plaçait une tête hors de portée de Bersweiler (0-1, 11°). Les deux protagonistes récidivaient 4 minutes plus tard, mais la conclusion fût différente, Ouadah reprenant le cuir du plat du pied devant un Bersweiler impuissant (0-2, 13°). Le score prenait une ampleur plus large encore à la 16ème minute quand Bersweiler était battu une 3ème fois par un tir croisé du N°11 Naborien, profitant une nouvelle fois d’une défense Veymerangeoise dépassée (0-3, 15°). Christophe Granveaux procédait alors à deux changement en faisant entrer Bombino et Porzi. Ce dernier ne tardait d’ailleurs pas à s’illustrer en réduisant la marque sur un exploit personnel côté gauche avant de battre le portier visiteur (1-3, 35°). Dès lors, les Veymerangeois relevaient clairement la tête et se mirent à jouer un jeu de bien meilleure qualité. Sur un centre venu de la droite, Marez était bousculé dans la surface de réparation de Saint-Avold et obtenait un pénalty logique transformé sans trembler par Porzi (2-3, 40°). Les locaux continuaient à pousser pour égaliser avant la mi-temps mais le score n’évoluait plus malgré une dernière occasion intéressante pour les Verts.

La seconde période démarrait à l’avantage des hommes du CSVE qui cherchaient toujours à revenir au score mais les visiteurs laissaient passer l’orage puis le rythme de la rencontre s’essouffla franchement et les occasions disparaissaient complètement. Aux alentours de la 85e minute, les Verts obtenaient un des rares corners de la 2ème mi-temps. C’est Da Cunha qui se chargeait de le tirer et qui trouvait la tête de Bombino au second poteau pour l’égalisation (3-3, 87°). Les hommes du duo Ghezzi/Granveaux étaient revenus de l’enfer avec cette égalisation presque inespérée en fin de partie mais l’euphorie ne dura que trois petites minutes: sur un dernier corner obtenu par les visiteurs, ces derniers parvenaient à marquer une quatrième et dernière fois suite à une partie de billard malheureuse devant la cage de Bersweiler (3-4, 90°) dans les ultimes instants.

Ce sera donc dimanche prochain sur la pelouse d’Hagondange qu’il faudra relever la tête pour les Verts et faire un résultat afin de ne pas se compliquer davantage ce début de saison.

Les réactions:
Gérald Ghezzi (entraîneur de Veymerange): « On rate l’entame de match. Après, les joueurs font les efforts pour revenir mais on se fait piéger à la dernière minute. Nous allons corriger ce qui ne va pas ».

Sébastien Ferrand (entraîneur de Saint-Avold): « Le match devait être plié à la mi-temps. Malgré cela, on s’est mis en difficulté et on gagne in extremis. C’est une bonne opération comptable ».

CS VEYMERANGE – EN SAINT-AVOLD: 3-4 (2-3)
1ère journée de championnat de DHR – Groupe A
Dimanche 4 septembre à 15h00
Stade du Buchel à Veymerange
Arbitre: M. Samartano
Les buts pour Veymerange: Porzi (35°, 40°), Bombino (87°)
Les buts pour Saint-Avold: Ouadah (11°, 13°), Fourquet (15°), Belgueras (90°)

Pour ce qui est des autres équipes séniors du CSVE, sachez que l’équipe B est allée chercher un match nul chez un concurrent direct pour la montée, Vitry-sur-Orne, avec un score de deux buts partout. L’équipe C a quant à elle repris ses bonnes habitudes en s’installant d’emblée à la 1ère place après sa victoire nette face à Koenigsmacker (4-0).

Galerie photo de la rencontre: