Léger coup d'arrêt pour les Verts qui n'ont pas trouvé la clé face à un solide bloc Yussois
Léger coup d’arrêt pour les Verts qui n’ont pas trouvé la clé face à un solide bloc Yussois

Il n’y aura pas de 7ème victoire consécutive pour les hommes de Christophe Granveaux, qui ont été tenus en échec cet après-midi sur la pelouse synthétique du stade du Buchel par les Bleus du FC Yutz sur un score nul et vierge de 0 à 0. Solides défensivement malgré l’absence de Berardi, les Verts ont en revanche péché dans les phases offensives, ne se créant que très peu d’occasions face au bloc défensif Yussois, bien en place durant les 90 minutes. Il leur faudra impérativement trouver la faille dès dimanche prochain face à Forbach, toujours au Buchel, pour espérer l’emporter.

Il n’y a donc finalement pas eu de but entre Verts de Veymerange et Bleus de Yutz mais est-ce si étonnant au vu des dernières confrontations entre ces deux formations ? Quand on y regarde de plus près, les duels entre ces deux voisins géographiques n’ont jamais été très prolifiques en buts (5 buts inscrits en 4 rencontres) et ont toujours été très serrés, avec jamais plus d’un but d’écart quand il y eut victoire de l’une ou l’autre équipe. On se souvient de la saison 2009/2010 durant laquelle les Veymerangeois s’étaient inclinés 2 à 1 sur la pelouse de Mermoz avant de l’emporter en fin de saison 1-0 grâce à but de Marez. Et cette saison, c’est l’infortuné Klopp qui, par son erreur, permit aux hommes de Deza de s’imposer de justesse dans leur jardin alors qu’un match nul, voire une victoire Veymerangeoise, n’auraient pas été forcément illogiques. C’est donc sur ce score de parité de 0 à 0 que les 22 acteurs se sont quittés aujourd’hui à l’issue d’un match qu’on ne qualifiera certainement pas de spectaculaire. Acculés dans leur moitié de terrain durant les 20 premières minutes, les Veymerangeois subissaient la pression des visiteurs qui ne se montraient toutefois pas menaçants sur le but gardé par Bersweiler. Veymerange parvenait ensuite à se dégager de l’emprise Yussoise mais se montrait là-aussi très timoré dans les phases offensives, aussi rares fussent-elles. C’est finalement Cherfaoui, à la réception d’un centre en retrait dans la surface Yussoise qui se montrait le plus dangereux mais sa frappe passait assez nettement au dessus de la cage gardée par Gonzalez, le portier visiteur.

En seconde période, alors que les spectateurs s’attendaient très certainement à un peu plus de spectacle, on eût finalement droit aux mêmes ingrédients pour un même résultat: une rencontre archi-fermée et très pauvre en occasion de but de part et d’autre. On assista donc à la traditionnelle bataille du milieu de terrain durant la quasi intégralité de cette seconde période, ponctuée malgré tout de quelques phases qui, avec un peu plus de réussite, auraient pu faire la différence. En témoignent ces deux têtes sur corner de Bombino qui manquaient de peu le cadre ou cette frappe lourde de Lauzière, qui semblait prendre une direction intéressante avant d’être contré par un défenseur Bleu. Finalement, ce sont les Yussois qui se procuraient la dernière occasion de la partie quand Lauzière déviait in-extremis une tête de Dobrowolski qui semblait prendre le chemin des filets. Le coup de sifflet final retentissait après 3 minutes d’arrêts de jeu, obligeant plus que logiquement les deux équipes à partager les points.

De son côté, l’équipe B a dû batailler ferme pour se défaire de l’équipe d’Ottange en Coupe de Moselle, qui aura donné des frayeurs aux hommes de Patrick Schiebel jusqu’à la dernière seconde. Les réservistes Veymerangeois l’emportent finalement 2 buts à 1 grâce à des buts de Colantonio et Seguer et se qualifient pour le prochain tour.

PARTAGER