Contrairement à l'an passé (photo), les Verts ne se sont pas imposés cette fois sur la pelouse d'une solide équipe de Neuves-Maisons. ©Photo archives CSVE
Contrairement à l’an passé (photo), les Verts ne se sont pas imposés cette fois sur la pelouse d’une solide équipe de Neuves-Maisons. ©Photo archives CSVE

NEUVES-MAISONS – VEYMERANGE: 0-0. Nettement dominés en seconde période, les joueurs de Christophe Granveaux ont réussi à tenir le choc pour rapporter un point mérité de Neuves-Maisons.

Rapidement en action, les Veymerangeois se rendaient possesseurs du ballon durant le premier quart d’heure, sans pour autant mettre en danger Lahure, le gardien local. Et puis, ce fut au tour de Neuves-Maisons de se propulser vers l’avant, à l’image de Ech-Chahti, en percussion plein axe, dont le tir contré, terminait en corner (16e). En contre-attaque, Porzi, pour les visiteurs, s’échappait côté droit. Mais ne parvenait pas à redresser suffisamment sa frappe (31e). À son tour, Dugrillon, bien placé au deuxième poteau, écrasait quelque peu sa reprise de volée (35e). Peu avant la pause, Bersweiler, dans son but, était tout heureux de voir le coup franc de Ech Chahti friser sa lucarne droite (42e).

Au retour des vestiaires, on vit Neuves-Maisons presser et occuper le camp Veymerangeois. Ce rapport de force, ne devait d’ailleurs plus s’inverser jusqu’au coup de sifflet final. Heureusement pour eux, les visiteurs restaient organisés et très solides sur les coups de pied arrêtés, en particulier. Si bien, qu’excepté un enchaînement contrôle-poitrine-frappe de Sekkour, 69e, Tardivon et ses coéquipiers ne concédaient pas d’occasion franche à Neuves-Maisons… Excepté à la 93e, lorsque la demi-volée d’Ech Chahti percutait le poteau… Ouf !

Le match:

NEUVES-MAISONS – VEYMERANGE : 0-0

Stade André Courrier. Arbitre : M. Korbas. Environ 100 spectateurs.

Les équipes:

NEUVES-MAISONS: Lahure, Schemmel, Martinez (Dhiab, 37e ), Chirurgien, Quillé, Borzacciello, Brikat, Ech Chahti, Wyrwa, Sekkour (Conedera, 86e ), Tao.

VEYMERANGE: Bersweiler, Vadala, Bombino, Tardivon, Peverini (Spahic, 60e), Chiarello, Porzi, Dugrillon, Ranieri (Gonzalez, 73e), Marez.

Les réactions:

Pierre Etienne Verrier, entraîneur de Neuves-Maisons: « Je pense qu’à l’image de notre poteau dans les arrêts de jeu, nous méritions les trois points aujourd’hui. Mais c’est le foot, il faut la mettre au fond ».

Christophe Granveaux, entraîneur de Veymerange: « Comme prévu, Neuves-Maisons nous a mis une certaine pression physique. Nous avons souffert en deuxième période, mais finalement bien résisté. C’est un bon point ».

L’essentiel de la 9ème journée:

Pagny ralentit mais… Pagny est tranquille. La concurrence, Magny en tête, ne profite pas de ses ralentissements pour inquiéter le leader.

Toi aussi mon frère. La tradition Mauger est respectée à l’APM. Si Damien est parti à Pagny, son frère Florent empile les buts à sa place. Le voici en tête du classement des buteurs.

PARTAGER