Veymerange se sera procuré les plus franches occasions, comme ici sur une frappe de Steinmetz, mais ne parviendra jamais à trouver la faille. Photo CSVE

Un public assez nombreux s’est déplacé aujourd’hui au stade du Buchel afin d’assister à ce derby d’ouverture de championnat entre le Thionville FC et le CS Veymerange. Le hasard du calendrier avait en effet désigné une confrontation immédiate entre les Verts de Granveaux et Poulet et les Bleu et Or de Pasqualetto et Sagrafena. Et dans ce derby qui n’a finalement pas tenu toutes ses promesses, ce sont les voisins Thionvillois qui auront su tirer leur épingle du jeu en s’imposant au Buchel sur le score de 2 buts à 0. Une nouvelle défaite en match d’ouverture pour les Verts (la 3ème en 3 ans) qui ne doit pas faire oublier malgré tout le travail accompli lors des matchs de préparation. Une réaction d’orgueil est attendue dès dimanche prochain sur la pelouse du FC Yutz, sèchement battu lui-aussi à Audun (3-0).

Après les photos officielles des deux équipes par le Républicain Lorrain, le respect d’une minute de silence en l’honneur de Georges Hermann, grand dirigeant Thionvillois disparu à la fin de la saison dernière et le coup d’envoi fictif donné par Bertrand Mertz, l’actuel Maire de la ville, les choses sérieuses pouvaient enfin débuter. Les Veymerangeois, bien en place, dominaient leur sujet et avaient la maîtrise du jeu. Ils s’installaient dans la moitié de terrain adverse sans toutefois inquiéter Burgraeve, le portier visiteur. Auteurs d’une bonne première demie-heure de jeu, les Veymerangeois allaient pourtant être mis KO par leurs adversaires du jour aux alentours de la 25ème minute. Sur leur première occasion, les Bleu et Or trouvaient la faille d’un tir précis de Batouche placé hors de portée de Bersweiler. Dès lors, les Verts perdirent le fil de la partie jusqu’à la pause. Méconnaissables durant les 12/15 dernières minutes, ils multipliaient les imprécisions et ne parvenaient plus à conserver le ballon. Monsieur Burger, l’arbitre de la rencontre, sifflait donc la fin de ce premier acte sur le score de 1 but à 0 en faveur des visiteurs.

Au retour des vestiaires, on pouvait constater trois changements au sein du Onze Veymerangeois. Guildorf, Reysz et Lauziere laissaient leurs places à Porzi, Steinmetz et Klopp pour dynamiser l’entre-jeu et apporter de la vitesse. Le CS Veymerange entamait le second acte comme il avait entamé le premier, c’est-à-dire en prenant le jeu à son compte. Les locaux faisaient l’essentiel du jeu face à des Thionvillois qui lâchaient peu à peu du terrain. Porzi était le premier entrant à se mettre en évidence: parti du milieu de terrain, il était repris in-extremis par un défenseur visiteur au moment d’armer sa frappe. Peu de temps après, ce dernier bénéficiait d’une belle ouverture côté droit de Klopp mais se reprise instantanée passait de peu à côté du cadre. Les hommes du duo Granveaux/Poulet continuaient d’appuyer sur l’accélérateur et bénéficiaient de nombreux coups-de-pied arrêtés, tous plus ou moins bien exploités. Puis c’était au tour de Steinmetz de tenter sa chance, mais sa frappe, déviée, était claquée in-extremis par le gardien du TFC. Porzi s’essayait du gauche, Reysz était un poil trop court sur corner, et aucun Veymerangeois n’était dans les parages quand Burgraeve relachait un ballon qui longeait la ligne de but. Bref, on sentait qu’il allait être difficile aujourd’hui de recoller au score et comme souvent dans pareils cas, quand on veut à tout prix marquer, on s’expose à des contres qui peuvent être dévastateurs. Thionville aura su en profiter en provoquant un pénalty sur une faute peu évidente, et à priori en dehors de la surface de Kiffert. Une occasion inespérée pour les hommes de Pasqualetto de se mettre définitivement à l’abri, alors qu’on joue la 90ème minute. Une occasion que n’a pas laissé passer le tireur Thionvillois Batouche qui clôturait définitivement le score de ce derby au goût amer pour les Veymerangeois. Ces derniers auront l’occasion de relever la tête dès dimanche prochain en se déplaçant au Stade Mermoz de Yutz pour y affronter les hommes de Michel Deza, qui ont connu eux-aussi une entame de championnat délicate à Audun.

L’équipe B n’a quant à elle pas manqué ses débuts en championnat de 1ère division en frappant un grand coup d’entrée. Après avoir été menés 1-0 à la pause sur la pelouse de Fontoy, les hommes de Patrick Schiebel se sont réveillés en seconde période en inscrivant trois buts par l’intermédiaire de Benetazzo, qui a vite repris ses bonnes habitudes (un but, deux passes décisives), puis des réalisations de Gonzalez et Falchi. Les coéquipiers de Gelebiowski passeront un vrai test dimanche prochain au Buchel face à un prétendant à l’accession en PHR, le SC Terville, vainqueur aujourd’hui de Rombas B (1-0).

Enfin, l’équipe C n’a pas eu à affronter Rettel pour l’emporter 3 à 0. Ces deniers ont en effet déclaré forfait à la veille du match.

Photos de la rencontre:

PARTAGER