A 9 matches du poteau, Yutz mène la danse mais la compétition est plus ouverte que jamais. Hier, les Bleus ont pris la main. la pression est sur Veymerange et Homécourt qui se rencontrent cet après-midi à 17h30.

Les Bleus de Deza ont remporté hier, à Mermoz, face à Creutzwald (9e), leur huitième victoire de la saison. Par le plus petit des scores (1-0), alors qu’ils auraient dû rentrer aux vestiaires à la pause avec un large break tant ils s’étaient procurés d’occasions nettes sur le but de Schneider. « Même si, une fois encore, nous avons manqué de maîtrise dans le jeu, ça fait trois points et nous avançons », dit Michel Deza, satisfait de sa défense qui reste intraitable (7 buts encaissés en 13 matches) mais mécontent d’avoir à déplorer trois nouveaux cartons jaunes pour Sgro, Boncœur et J.-B.Planel qui devra purger une suspension. De ce match mi-chèvre, mi-chou, on retiendra la solidarité Yussoise, le bloc défensif, l’excellente intégration du jeune Langguth qui suppléait Jandik sur le flanc gauche et la belle forme d’Abdiche. Les Bleus joueront lundi en Coupe de Lorraine à Saulnes (PHR). Dans les semaines qui viennent, ils auront à affronter Hagondange (11/04), Florange (18/04), Homécourt (25/04). Par la suite, il leur faudra se rendre à Veymerange. Pour un match en retard. On mesure combien le mois d’avril sera décisif pour une équipe toujours privée de Jonathan Junger (cheville) et de Jandik (cuisse) mais qui devrait voir revenir au galop Dobrowolski, invité au banc hier et qui devrait jouer à Thierville avec la B aujourd’hui.

Et Veymerange ? Actuellement, les protégés de Gérald Ghezzi vont moins bien. Comme toutes les équipes joueuses, ils souffrent de la reprise sur les terrains lourds et difficiles. Comme Yutz, ils ont été accrochés par Montbronn et Nousseviller. Au classement, ils n’ont pas pris leur chance, reculant même un peu. A la veille d’accueillir Homécourt (3e), pour une partie importante, ils comptent 4 points de retard sur les Yussois, mais avec un match à disputer. En délicatesse avec l’herbe grasse, ils recevront Prieur, Zanghini et les leurs sur leur synthé fétiche et flambant neuf. Mais ils devront se passer pour ce petit sommet de Lenert, Steinmetz et, peut-être aussi, de Bombino. C’est la raison pour laquelle Ghezzi relancera Porzi et fera appel à Berardi pour prendre au marquage Prieur. Fischer pourrait amener sa vivacité devant au relais de Guildorf. Veym’ qui, la semaine prochaine, recevra Hayange en plein boom, puis se rendra à Hagondange (4e) avant de finir le mois face à Florange, joue déjà gros dans la perspective de la montée cet après-midi.

Un mot pour finir sur le derby de la peur entre Florange et Hayange. Le match qui s’est déroulé dans un climat détestable, a été arrêté à la mi-temps suite à un fait divers, le vestiaire Hayangeois ayant été dévalisé.

PARTAGER