Les Veymerangeois mal payés de leurs efforts. Photo csve
Les Veymerangeois mal payés de leurs efforts. Photo csve

VEYMERANGE – JARVILLE: 3-4. C’est un scénario improbable qu’on a eu, hier soir, à Guentrange entre Jarville qui avait écrasé la partie avant le repos et Veymerange qui réussit un retour d’enfer avant d’y replonger.

C’est un scénario improbable qui s’est joué hier à Guentrange, entre Jarville qui avait écrasé la partie avant le repos et Veymerange qui réussit un retour d’enfer avant d’y replonger. D’entrée, Bouzenade était au point de pénalty pour reprendre un centre en retrait parfait et mettre sur orbite des Jarvillois très en train (4e).

Dominé dans tous les compartiments du jeu et notamment en vitesse, Veym’ plongeait et la forteresse prenait l’eau de toutes parts. Une tête de Rigole en pivot offrait à l’intenable Tourga le but du break (24e). Dix minutes plus tard, un autre coup de tête de Rigole mettait à mal un Gelebiowski fébrile dans le but. Manifestement, les Verts étaient au feu rouge en cette froide soirée, et une faute grossière au cœur de l’ouvrage, permettait à Tourga de signer un doublé personnel (36e). A 3-0, l’affaire semblait pliée d’autant que Veymerange n’avait rien montré. Une tête smashée d’Amiche manquait même la cible et le quatrième but d’un rien…

De 0-3 à 3-3 !

A la pause, Granveaux revoyait sa copie et revenait sur le terrain avec un dispositif plus offensif. Peu à peu, la partie se rééquilibrait. Une action Gentit-Porzi permettait à Gonzalez de s’offrir une première grosse occasion. De l’autre côté, Amiche restait dangereux sur les coups de pied arrêtés et Tourga par ses plongées. La partie devenait très engagée. A l’amorce du dernier quart d’heure, elle s’emballait et on entrait dans un match à rebondissements. Dugrillon trouvait, sur un coup franc, le soupirail du but de Holland (76e). Les Verts étaient lancés et allaient égaliser sur deux coups de pied arrêtés et deux têtes de Tardivon (83e) et Gonzalez (86e). Mais Veym’ était trop gourmand et se faisait contrer sur le fil, Tourga démarquant Naco qui était abattu dans la surface par Peverini, bien naïvement. Rigole ne se faisait alors pas prier pour offrir une victoire finalement méritée aux visiteurs (89e).

Le match:

VEYMERANGE – JARVILLE : 3-4 (0-3)

Stade de Guentrange. 150 spectateurs. Arbitre: M. Pastot. Buts pour Veymerange: Dugrillon (76e), Tardivon (83e), Gonzalez (86e); pour Jarville: Bouzenade (4e), Tourga (24e, 36e), Rigole (89e sp). Avertissements à Veymerange: Marez (42e), Vadala (74e); à Jarville: Heinrich (59e), Tourga (61e). Exclusion à Veymerange: Peverini (89e).

Les équipes:

VEYMERANGE: Gelebiowski, Vadala, Bombino, Tardivon, Peverini, Gentit, Spahic (Chaussonnet 32e), Porzi, Marez (Gonzalez 45e), Pisu (Walin 65e), Dugrillon.

JARVILLE: Holland, Heinrich, Amiche, Nicolas, Lherbier, Bakkas, Bouzenade (Woittequand 75e), Ferraro (Dalbin, 67e), Tourga, Rigole, Ginolfo (Naco 65e).

Les réactions:

Christophe Granveaux (Veymerange): « Nous avons changé de dispositif ce qui nous a permis d’égaliser mais nous nous sommes montrés beaucoup trop naïfs pour l’emporter ».

Alain Rigole (Jarville): « Nos changements ont fait baisser notre niveau et, sur les coups de pied arrêtés, ils nous ont punis. Heureusement, on a su réagir et obtenir un succès que je crois mérité ».

L’essentiel de la 12ème journée:

Décollage. Deuxième succès de suite pour Trémery qui vient d’épingler l’APM, récent vainqueur de Pagny. L’espoir revient.
Rebonds. Battus le week-end dernier, Magny et Saint-Avold ont bien réagi. Les premières se rapprochent de la tête

PARTAGER