Les deux équipes affichaient d’entrée un esprit conquérant et les visiteurs étaient les plus pressants. Yildirim, d’une frappe croisée, inquiétait Bersweiler qui détournait le ballon sur le poteau. Déjà des sueurs froides.
La rencontre était lancée sur de bonnes bases. Côté veymerangeois, la réplique venait de Guildorf mais Christmann, le gardien montbronnais, se surpassait. Le jeu se stabilisait ensuite et les deux équipes regagnaient les vestiaires dos à dos.

Après la pause, Veymerange obtenait coup sur coup deux corners sans résultat. Montbronn faisait face mais cédait à l’heure de jeu. Marez se débarrassait de trois défenseurs pour donner un caviar à Steinmetz, seul au point de penalty pour l’ouverture du score (61e). Steinmetz s’offrait le luxe de placer le ballon en pleine lunette sur un coup franc des 25 m que le portier Christmann accompagnait du regard (64e).
En trois minutes les Verts avaient réalisé le plus difficile, du moins c’est ce que tout le monde croyait avant que Bombino (71e) et Klopp (76e) ne soient expulsés. Réduits à neuf, la souffrance des locaux commençait.
Le rideau défensif était tiré devant Bersweiler sur lequel les attaquants de Montbronn ne cessaient de se casser les dents.

VEYMERANGE – MONTBRONN : 2-0

Arbitre : M. Roussat. Mi-temps : 0-0. Buts : Steinmetz (61e et 64e).

PARTAGER