Le 6ème Tour de la Coupe de France est décidément maudit pour le CSVE puisque les Verts se sont une nouvelle fois inclinés à ce niveau de la compétition, cette fois contre le SR Creutzwald, au Stade du Buchel. Après la défaite contre Thaon il y a deux ans, l’adversaire du jour, Creutzwald, semblait cette-fois plus à la portée des Verts, ultra-motivés pour ce match.

La première mi-temps était à mettre à l’avantage des visiteurs, qui gardaient plus le ballon et se procuraient les occasions les plus dangereuses, malgré quelques actions à mettre à l’avantage des Verts, notamment par Marez qui vit sa frappe croisée repoussée par le gardien Creutzwaldois. C’est assez logiquement que les Creutzwaldois allaient ouvrir le score sur un centre de la gauche dévié de la tête au deuxième poteau sur l’attaquant qui efface Bersweiler d’un crochet avant de propulser le cuir dans le but.

En seconde période, les hommes de Jean-Philippe Séchet allaient subir le réveil des Verts qui n’avaient pas dit leur dernier mot. Les locaux prenaient totalement le match à leur compte en étant intraitables défensivement à l’image de Tardivon, étincelant tout au long du match. Steinmetz, dans un grand jour également, réussissait tout ce qu’il entreprenait et fit admirer sa technique en multipliant les petits (et grands) ponts sur ses adversaires, pour le plus grand régal du nombreux public qui avait répondu présent pour l’occasion. C’est d’ailleurs Steinmetz qui permit aux supporters d’y croire à nouveau en inscrivant un superbe but en pleine lucarne, sur un changement d’aile de Bombino, côté droit.

On se dirigeait tout droit vers les prolongations lorsque Bujon, rentré en cours de jeu, dévissait malencontreusement son dégagement, le ballon profitait ensuite à l’ailier gauche de Creutzwald qui adressa un centre sur lequel se jeta l’un de ses coéquipiers qui fît rebondir le ballon sur la poitrine de Bersweiler, sorti à sa rencontre, avant de terminer mollement sa course dans le but vide. Un but on ne peut plus cruel pour les Verts car il ne restait exactement que dix secondes avant le coup de sifflet de l’arbitre ! La fin du match fût d’ailleurs sifflée sur le coup d’envoi… Une fin de match cruelle pour le CSVE à laquelle succéda très vite une immense déception car il y avait vraiment la place pour accomplir quelquechose d’historique pour le Club et tout ses supporters…

Fin de l’aventure donc en Coupe de France et place au derby en Championnat dimanche prochain sur la pelouse de Koenigsmacker dès 14h30.

Félicitations tout de même à toute l’équipe et au coach pour ce beau parcours et rendez-vous au mois de Juin prochain pour la prochain match en Coupe de France, version 2009-2010 !

PARTAGER