Les Veymerangeois étaient en déplacement en Meuse cet après-midi pour y affronter la formation de l’US Thierville, pensionnaire de PHR. Comme l’on s’y attendait, ce fût un véritable match de Coupe qui attendait les hommes du tandem Ghezzi/Granveaux contre cette équipe qui avait atteint le 6ème tour l’an passé avant d’être éliminée par l’US Forbach (CFA2) et tombeur d’Audun (2-0) au tour précédent.

Les Veymerangeois étaient donc prévenus que cette rencontre avait tous les ingrédients du match-piège et avaient pour consigne de marquer le plus rapidement possible. Mais les Meusiens ne l’entendaient bien évidemment pas de cette oreille et opposaient une résistance farouche pendant près de 75 minutes. Du coup, les occasions dangereuses se firent très rares malgré la triplette offensive Marez-Porzi-Guildorf alignée d’entrée par le duo de coach Veymerangeois. Le match laissait place à un jeu haché et une bataille au milieu de terrain. Les visiteurs se procuraient les rares occasions de cette première période, notamment une série de corners, mais n’inquiétaient pas outre mesure le portier Meusien. La pause fût sifflée sur ce score de parité de 0 à 0.

La seconde mi-temps repartait avec les mêmes ingrédients avec toujours ces deux formations qui se neutralisaient. Tardivon, KO suite à un choc avec un joueur Thiervillois était contraint de sortir et de céder sa place à Warnier. Puis c’était au tour de Guildorf de laisser sa place à Steinmetz aux alentours de la 65ème minute. Le chronomètre défilait et la fatigue combinée à la chaleur ambiante commençait à peser sur les organismes des joueurs Meusiens qui commençaient à baisser le pied. Les Verts, plus frais et plus résistants physiquement prenaient le dessus sur leurs adversaires et monopolisaient le ballon pendant les 20 dernières minutes. En dépit de cette nette domination les hommes de Granveaux ne parvenaient toujours pas à trouver la faille et c’est finalement pendant les prolongations que la situation allait finir par se décanter.

Les visiteurs, sachant leurs adversaires justes physiquement, continuaient à appuyer sur l’accélérateur et allaient finalement trouver la faille. Sur un centre de Lascaux venu de la gauche, c’est Porzi, esseulé au second poteau qui délivrait les siens d’une jolie frappe croisée qui passait entre les jambes du portier Thiervillois. Les Meusiens, assommés, ne se remettaient pas de l’ouverture du score. En seconde période, c’est Suchowierch, entré pour suppléer Da Cunha, qui inscrivait le second but, concluant un très bon travail de Marez dans le couloir droit. Puis les Veymerangeois auront par trois fois la balle du 3-0 à leur portée mais manquaient de précision de leur dernier geste. Bombino d’abord, monté aux avant-postes, manquait sa tête de peu en duel avec le portier local, puis Steinmetz qui crût marquer également après avoir donné le tournis au gardien Meusien avant de voir en retour en catastrophe d’un défenseur Rouge sauvait le cuir sur sa ligne. Enfin par Marez qui embarquait avec lui deux défenseurs locaux dans la surface avant de voir sa frappe s’envoler au dessus de la cage de Thierville. La messe était dite malgré ces occasions depuis le break opéré par les Veymerangeois et c’est donc les protégés du Président Schiltz que l’on retrouvera au 5ème tour. Félicitations à tous.

Album photo de la rencontre:

PARTAGER