Au match aller (1-0), Yutz avait piégé les Verts de Veym’. Depuis, Boudabi est parti et Veym’ est leader. Photo RL
Au match aller (1-0), Yutz avait piégé les Verts de Veym’. Depuis, Boudabi est parti et Veym’ est leader. Photo RL

Yutz était champion d’automne à Noël. Depuis, les Bleus ont perdu le seul match qu’ils ont joué en 2013, face à Hagondange, et Veymerange en a profité pour s’installer dans le fauteuil. Retrouvailles.

« Le maintien approche », lance Christophe Granveaux pour bien fixer le cadre des ambitions des Verts. « Nous jouons le maintien, le maintien et le maintien ! », répète, semaine après semaine, Michel Deza, l’entraîneur de Yutz.

Durant toute la première partie de la compétition, et malgré de sacrés dérapages en cours de route, Yutz a mené le bal. Depuis Noël, et grâce au match à rejouer contre Thionville, Veymerange a pris le leadership du groupe. Mais comme on le sait, ce championnat-là peut déboucher sur toutes les surprises car à l’exception de Soucht, dernier avec 3 points et sans doute déjà condamné, tout le monde doit être concerné par les deux places restant à attribuer pour la descente en PH.

« Veymerange me paraît être l’équipe la plus solide du groupe. Elle dispose de la meilleure défense et c’est un signe (6 buts encaissés seulement), c’est un groupe homogène qui a grandi ensemble et qui arrive à maturité ». Le propos est de Michel Deza, l’entraîneur des Bleus et il est plus sincère que suspect.

Les deux formations ont souvent ferraillé, luttant pied à pied, il y a deux saisons encore, pour la montée en DH. Yutz l’a souvent emporté. « C’est notre bête noire », dit Christophe Granveaux. Il y a deux ans, au Buchel, alors que le derby pouvait s’avérer décisif, le match avait été très houleux. Ce sont les Verts qui avaient gagné mais Yutz qui était monté. En automne dernier, alors que la partie avait été dominée par Veymerange, c’est Yutz qui s’était imposé 1-0 sur un but tardif de Mahboubi. Un petit lob piqué bien senti. A l’époque, les Verts doutaient encore, enchaînant défaites et match nul. Une crise de confiance qui s’est terminée avec le retour dans le staff de Gérald Ghezzi, aujourd’hui toujours invaincu.

Après une traversée compliquée de l’hiver, le championnat redémarre dans le flou, sans vrais repères. Demain, les deux formations seront privées chacune de leur poutre de défense, Berardi ici, Deza là. Le manque de compétition va peser. Veymerange reste sur un test réussi face à Thionville laminé 3-0. Les Verts ont des repères sur leur synthétique fétiche. Yutz est capable de tout. D’une grosse faillite comme à Audun (3-0), Farébersviller (4-0) ou Trémery (5-0) ou d’un renouveau comme face à Fameck (4-1). La bataille du milieu fera la différence.

Veymerange-Yutz, les clés du match

  • Dimanche 15h. Stade du Buchel (terrain synthétique). Arbitre: M. Christian Hocquaux.
  • CS Veymerange: 2e, 19 points, 10 joués, 6 gagnés, 1 nul, 3 défaites. Buts pour: 17, contre: 6.
  • FC Yutz: 3e, 18 points, 10 joués, 6 gagnés, 0 nul, 4 défaites. Buts pour: 17, contre: 17.

 

Les équipes probables

Veymerange: Bersweiler, Gentit, Bracco, Tardivon, Bombino, Lauzière, Kiffert, Da Cunha, Porzi, Guildorf, Steinmetz, Cherfaoui, Falchi, Suchowierch. Absents: Berardi, Marez.

Yutz: Gonzalez, Jandik, Delgado, Labate, Junger, Letta, Mahboubi, Causier, O. Planel, Cardone, Karolyi, Dann ou Daouadji, Vedel, Amrani. Suspendu: E. Deza. Absents: Dobrowolski, Poirot.

PARTAGER